Complications-post-partum.
Grossesse

Accouchement : complications post partum


Partagez

Fatigue-post-partum

Tout d’abord, il est normal de se sentir fatigué après un accouchement. Quelques petites douleurs peuvent également apparaître ainsi que des saignements. Par contre, il existe de réelles situations d’urgence. Ces complications post-partum ne doivent pas être prises à la légère et être traitées rapidement. Le post-partum est la période qui commence après l’accouchement pour terminer au retour de couches.

Quand s’inquiéter ?

Si vous rencontrez l’une de ces situations ou présentez l’un de ces symptômes, il est impératif de consulter. Appelez votre maternité ou le cas échéant, les pompiers ou le SAMU :

  1. Un coeur qui bat très vite avec sentiment de malaise, des étourdissements, des sueurs ou un évanouissement avec une perte de sang vaginal importante.

  2. hemorragie-post-partumIl peut s’agir d’une hémorragie post-partum. Soit votre utérus ne s’est pas rétracté après votre accouchement, soit il reste des morceaux de placenta, soit votre utérus ou vagin présentent des lésions. Par conséquent, ceci nécessite une intervention rapide du corps médical. Toutefois, cette situation est aujourd’hui rare. En effet, les sages femmes ou le gynécologue surveillent pour prévenir une éventuelle hémorragie.

  3. Des nausées et/ou vomissements, des mots de têtes, des troubles de la vue (par exemple mouches volantes devant les yeux), des troubles oculaires (bourdonnements d’oreilles), d’une douleur abdominale intense côté droit.

  4. Il peut s’agir d’une hypertension artérielle. Une crise d’éclampsie peut survenir jusqu’a 7 jours après l’accouchement.

  5. Un essoufflement sans faire d’effort.

  6. embolie-pulmonaireSi vous êtes essoufflée sans raison et que cela ne passe pas lorsque vous vous reposez, qu’une douleur au niveau de la poitrine apparaît, vous pourriez faire une embolie pulmonaire. Un caillot de sang a migré dans le sang et est venu obstruer une artère pulmonaire. Une hospitalisation est inévitable et des anti-coagulants seront prescrit.

  7. Des idées noires, des pensées morbides, des envies de suicides, de mauvaises pensées à l’égard de votre bébé.

  8. psychose-puerperaleAprès un accouchement, votre psychisme peut être bouleversé. Certaines jeunes mamans sont très perturbées après la venue au monde de leur bébé. Elles peuvent être anormalement très agités, avoir de grosses insomnies ou être surexcitées.
    Si tel est le cas, parlez en à votre médecin, gynécologue, sage femme voir même le centre de PMI. En effet, vous pourriez être atteinte de psychose puerpérale. C’est la forme la plus sévère des dépressions post-partum.
    Et si vous êtes ami(e) avec une jeune maman et que vous vous rendez compte qu’elle ne va pas bien psychologiquement, appelez les secours.

  9. Une fièvre de 38°C ou plus.

  10. Une température corporelle de plus de 38°C indique une infection après un accouchement. Elle concerne, généralement, la suture de l’épisiotomie ou l’utérus. Une infection se soigne par la prise d’antibiotiques.

  11. Si vous ne parvenez pas à uriner après votre accouchement.

  12. Après une péridurale, il se peut que vous ne puissiez pas uriner. Ce phénomène est appelé, la rétention d’urine, elle disparait au bout de 24h. Dans la mesure du possible, la sage femme vous demandera de bien vouloir faire un effort et si cela n’est vraiment pas possible, elle vous aidera à vider votre vessie à l’aide d’une sonde. Une vessie trop pleine peut empêcher l’utérus de se contracter en le poussant vers le haut. Par conséquent, cela peut entraîner, une hémorragie.


    Partagez

Vous pourriez aimez...