la-fecondation-in-vitro
Grossesse

Grossesse : La procréation médicale assistée. Qu’est ce qu’une fécondation in vitro ?


Partagez

a-fecondation-in-vitro1

La procréation médicale assistée et plus particulièrement, la fécondation in vitro, est une technique recréant en laboratoire les différentes étapes de la fécondation naturelle.

Petit rappel !

la-fecondation-in-vitro2Après un rapport sexuel pendant la période de fertilité chez la femme, les spermatozoïdes traversent le col de l’utérus et se dirigent vers les trompes pour y rencontrer l’ovule présent et le féconder. Lorsque cette rencontre est conclu, la trompe va ensuite expulser l’embryon vers la cavité utérine. C’est une fécondation naturelle !

Pourquoi une fécondation in vitro ?

Parfois, les trompes de Fallope ne remplissent pas ou plus leur rôle. Ils ne peuvent donc, pas expulser l’oeuf dans la cavité utérine. Le corps médical propose donc une procréation médicale assistée. La fécondation in vitro !

Lorsque la conception ne se réalise pas, votre gynécologue effectue un bilan approfondi pour connaître les raisons de votre difficulté à procréer.

  • examens clinique,
  • échographie,
  • examens sanguins,
  • hystérographie,
  • test huhner (test d’évaluation de la glaire cervicale)
  • Spermogramme pour l’homme.

Une fois, le problème diagnostiqué, le gynécologue dirige le couple vers un centre afin, de réaliser soit une FIV soit une insémination artificielle.

la-fecondation-in-vitro5

Qu’est ce qu’une FIV ?

La fécondation in vitro, est une fécondation des ovules par les spermatozoïdes du conjoint en dehors du corps de la femme. Cette technique est réalisée en laboratoire. Elle recréée un milieu de culture identique à celui existant dans les trompes de Fallope.

la-fecondation-in-vitro4Premièrement, la femme sera soumise à un traitement hormonal ainsi qu’a une stimulation ovarienne, lui permettant d’obtenir plusieurs ovules. Pour cela, elle recevra des injections quotidiennes pendant environ 2 semaines avant de déclencher l’ovulation.
Ensuite, l’ovule sera aspiré, sous anesthésie locale ou générale, c’est ce que l’on appelle, la ponction ovocytaire. Dans le même temps, l’homme subira un spermogramme, recueil des spermatozoïdes.
Puis, vient le moment de la fécondation in vitro. La mise en relation « in vitro » (dans le verre) des ovocytes et des spermatozoïdes sélectionnés.
Enfin, 48 heures après la ponction, l’embryon obtenu est transférer dans la cavité utérine. En général, l’équipe médicale transfère 2 embryons. Si plusieurs des embryons ainsi récoltés, sont de très bonne qualité, le couple pourra procéder à une congélation dans le but de renouveler l’expérience pour une future FIV.

Les risques

Le risque premier, est bien entendu, le fait que la FIV ne fonctionne pas et par conséquent, que le moral baisse. Mais, il y a également un risque d’hyperstimulation. Cela se manifeste par des douleurs dans le bas du ventre avec une augmentation de son volume. Parfois, elles sont accompagnées de nausées, de vomissements et d’une prise de poids. Par conséquent, il faut impérativement contactez votre gynécologue.


Partagez

Vous pourriez aimez...