IMG
Grossesse

IMG : Faire face à l’Interruption Médicale de Grossesse


Partagez

Certaines fois, tout ne se passe malheureusement pas comme prévu. Il est possible qu’une malformation grave soit détectée chez le bébé, ou encore que la vie de la maman soit mise en danger. Dans ce cas, l’interruption médicale de grossesse (IMG) est conseillée aux parents.

Interruption-Medicale-de-Grossesse

Qu’est-ce que l’IMG ?


Qu’est-ce-que-l’IMGC’est une interruption volontaire de grossesse pour raisons médicales. Elle peut également être appelée « avortement thérapeutique ». En effet, dans certaines situations, la santé de la maman peut être gravement mise en danger. De plus, il arrive qu’on détecte une affection très grave et incurable chez le bébé, telle qu’une maladie génétique, une anomalie chromosomique, ou encore une malformation.

Quels sont les délais ?


IMG-delaiContrairement à l’interruption volontaire de grossesse (IVG), l’IMG peut être faite jusqu’au terme de la grossesse. En effet, les parents ont tout le temps qu’il leur faut pour réfléchir à la question. De plus, une équipe pluridisciplinaire est présente pour les aider et les entourer dans cette épreuve plus que difficile.
Si l’IMG a lieu avant 24 semaines, le bébé ne survit pas aux contractions de l’accouchement. Mais si celle-ci a lieu après 24 semaines, alors un produit devra être injecté par le cordon ombilical afin de provoquer un arrêt cardiaque avant l’accouchement. Tout cela est réalisé sous péridurale et contrôle échographique.

Comment cela se déroule-t-il ?


IMG-deroulementAvant l’IMG, il y a un rendez-vous pré-IMG qui se fait avec un médecin ou une sage-femme. Lors de celui-ci, le déroulement de l’intervention sera planifié. Les parents auront également la possibilité de poser toutes leurs questions et d’exprimer leurs souhaits.
Suite à cela, une consultation pré-anesthésique a lieu. Durant celle-ci, la femme enceinte pourra décider d’avoir ou non recours à la péridurale pour l’accouchement.
36 à 48 heures avant l’accouchement, la maturation du col est accélérée et les contractions sont provoquée via la prise de mifépristone (anti-progestatif). Une fois admise à l’hôpital, la femme enceinte prend des comprimés de prostaglandines afin de déclencher artificiellement l’accouchement.

Et une fois que bébé est sorti ?


IMG-et-apresLe bébé sera directement emmené hors de la salle, mais par la suite il pourra être ramené aux parents s’ils le souhaitent. Le bébé pourra être habillé et des photos pourront être prises. Ils pourront également le voir plusieurs jours de suite si cela peut les aider à avancer dans leur deuil. L’équipe médicale restera bien entendu à leur disposition s’ils en ont besoin.

« Rencontrer son enfant après sa mort n’a rien de morbide: c’est un désir sain qui permet aux parents qui le souhaitent de mettre un visage sur leur bébé et de lui faire une place dans leur vie. Il s’agit d’un moment extrêmement intime et chargé d’émotions. »
Dr Milagros Marin-Ponce, gynécologue aux Cliniques universitaires Saint-Luc


Partagez

Vous pourriez aimez...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *