intervention-chirurgicale
Grossesse

Intervention chirurgicale pendant la grossesse


Partagez

intervention-chirurgicale2

Dans certains cas rares, il arrive que lors d’une grossesse, surviennent des pathologies nécessitant une intervention chirurgicale sous anesthésie générale ou locale. Est ce possible ? Quels risques pour votre bébé ? Magrossesse.net vous explique.

Les principales maladies nécessitant une intervention chirurgicale

Coelioscopie

  1. Le kyste organique

    Tout d’abord, les kystes ovarien sont fréquent notamment en début de grossesse. Ils produisent des hormones qui favorise la grossesse et dans la plupart du temps, ils disparaissent sans aucuns traitements. Toutefois, il peut s’avérer nécessaire de retirer un kyste, lorsque celui ci augmente de volume ou qu’il devient sensible au toucher, on parle, alors de kyste organique.

  2. Maladie de la vésicule biliaire

    Lors d’une inflammation de la vésicule biliaire, notamment des calculs biliaires qui obstrue la vésicule, le corps médical prescrira des antalgiques pour la douleur et des antibiotiques pour une éventuelle infection. Si aucune amélioration n’est constatée, on recourt alors à la chirurgie.

  3. occlusion intestinale

    Une occlusion peut être grave durant la grossesse. Notamment, si elle entraîne une péritonite et une gangrène de l’intestin. Une fausse couche peut alors se produire et mettre la vie de la maman en danger.

  4. l’appendicite

    La perforation de l’appendice étant fatale, l’intervention pour la retirer sera immédiate.

Conséquences/risques ?

Même si aujourd’hui, les médecins éviteront dans la mesure du possible toutes interventions chirurgicales sur une femme enceinte. Il faut savoir qu’elles sont tout de même praticable. En effet, l’anesthésie n’aura aucun effet négatif sur le foetus. Dans la majorité des cas, ces interventions interviendront lors du 2ème trimestre de grossesse.


Partagez

Vous pourriez aimez...