examens prénatals
Grossesse

Les différents examens prénatals à suivre


Partagez

examen durant la grossessePour une vivre une maternité tranquille, des examens prénatals sont primordiaux. La période de grossesse est de loin la phase où la femme est au centre des préoccupations, autant pour son mari que pour toute la famille. Pour que la grossesse se déroule parfaitement jusqu’à l’accouchement, divers examens et diagnostics médicaux sont préconisés.

 

D’une part, l’idée est de faire un suivi de la grossesse par rapport à l’état de santé de la femme, pour savoir si elle a certaines carences ou encore si certaines maladies pourraient nuire à la grossesse. D’autre part, ces examens permettent aussi aux spécialistes d’établir peu à peu le profil médical de l’enfant afin de savoir s’il est en bonne santé dans le ventre de sa mère, mais aussi si son évolution se passe parfaitement.

En gros, l’utilité de ces examens est d’assurer une surveillance médicale de la mère et de l’enfant pour éviter les risques que ce soit pour la mère que pour l’enfant.

 

 

Les échographies pendant les deux premiers trimestres

echo durant la grossesseDès que la grossesse est bel et bien constatée, la date d’une première séance d’échographie est indiquée par le médecin. Il peut aussi relever d’une simple décision du couple ou de la mère.

La toute première échographie doit cependant être faite à la douzième semaine d’aménorrhée, ou sans menstruation. Celle-ci permet d’une part de constater la grossesse et de la dater pour pouvoir situer la DPA, mais elle permet aussi de voir pour la toute première fois l’embryon. La deuxième échographie se passe à 22 semaines, et permet de vérifier la morphologie de l’enfant et son évolution dans le ventre de sa mère.

Mais ce deuxième examen permet aussi de connaitre le sexe de l’enfant. Dans les cas d’anomalies, cette deuxième échographie pourra aider à les déceler.

 

La troisième échographie, qui prend place à 32 semaines d’aménorrhée. Aidant à se fixer sur la morphologie de l’enfant, elle est aussi utile pour préparer d’ores et déjà l’accouchement. En effet, les cas de naissances prématurées surviennent souvent autour de 32 semaines de grossesse.

 

 

Les autres examens, sanguins et/ou urinaires

prise de sang pendant la grossesse

Souvent, l’on est pris de peur et d’angoisse lorsqu’on entend parler d’examens sanguins ou de bilan médical utile pendant la période de grossesse. Il faut toutefois souligner l’importance de ces examens, que ce soit pour la mère que pour l’enfant. Le bilan sanguin de la mère et du père permet en premier lieu de déterminer le groupe sanguin de l’enfant à naitre.

Quant à  l’analyse d’urine, il permet d’évaluer le taux de glucose et d’albumine de la mère. Souvent, l’analyse urinaire est pratiquée à plusieurs reprises durant la grossesse, et notamment tous les deux mois.

 

Selon les mères, mais surtout de certains nombres de facteurs, dont l’âge de la mère, il est possible de faire une amniocentèse. Peu pratiqué, mais assez complet, cet examen permet de déceler des troubles chez l’enfant. Le bilan sera surtout un bilan chromosomique, mais permet toutefois de déceler diverses maladies héréditaires. À quelques jours ou semaines de l’accouchement, il est toujours utile de faire une dernière échographie, car elle permet de noter les malformations congénitales ou encore la position de l’enfant en vue de l’accouchement.

 

 


Partagez

Vous pourriez aimez...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *