Ibuprofene
Grossesse

L’Ibuprofène pendant la grossesse : attention !


Partagez

LIbuprofene

Une récente étude a démontré que la prise d’Ibuprofène au cours du 1er mais également du 2ème trimestre de grossesse nuirait à la future fertilité des bébés de sexe féminin. Et pourtant aujourd’hui, un tiers des futures mamans en consomment au début de leur grossesse.

Sur les bébés garçons

Auparavant, il a été prouvé que la prise d’antalgique durant la grossesse pouvait nuire à la santé du bébé. Des premières études avaient déjà démontré que sur les bébés garçons, la prise de ces anti-douleurs été néfastes. En effet, ceux ci pouvaient entrainer une malformation de l’urètre ainsi qu’une non-descente des testicules.

Sur les bébés filles

A ce jour, de nouvelles études ont été réalisé. Les chercheurs de l’Inserm ont découvert que la prise de ces analgésiques pouvaient traverser la barrière placentaire. Et de ce fait, entraveraient la bonne croissance des cellules reproductives des bébés filles. Par conséquent, ces futures mamans seraient ménopausées plus jeune voir même infertiles d’après le Dr Séverine Mazaud-Guittot (Auteur de cette étude).

Ces tests ont été réalisé en laboratoire sur 185 foetus. Ceux ci avaient entre 7 et 12 semaines. Ils provenaient de mamans ayant subi une interruption volontaire de grossesse. Cette étude révèle qu’au bout de 7 jours de prise d’Ibuprofène, le développement des cellules ovariennes étaient réduites de moitié sur les foetus.

Nous vous rappelons que la prise d’Ibuprofène est contre-indiqué au cours du 3ème trimestre. Celle-ci peut entrainer des morts-foetales.


Partagez

Vous pourriez aimez...